SeMeNEP 2019 : Qu’est-ce que c’est, être hébertiste en 2019 ?

Les 30 et 31 mai 2019, profitant de l’Ascension, la Commission International de Sport’nat Belgique a organisé deux journées d’intense réflexion.

Loin de pouvoir être réglée en deux coups de cuiller à pot – en renvoyant par exemple aux ouvrages d’Hébert, ou en se calquant un peu bêtement sur les pratiques “issues” de son œuvre (paléofitness, Movnat, Parkour et autres dérivés) –, la question de savoir ce qu’est exactement “être hébertiste” en 2019 méritait selon nous un traitement précis et collectif.

C’était en y répondant de manière aussi détaillée que possible que nous construirions une identité fonctionnelle. C’était en y répondant ensemble que nous nous mettrions en position de tenir compte de la richesse des pratiques de chacun.e.

Sans chercher à nous enfermer les un.e.s les autres dans un carcan doctrinaire qui appauvrirait nos pratiques, nous voulions tâcher de parvenir à un “plus petit dénominateur commun” qui permette d’affirmer avec clarté qui nous sommes, tout en nous laissant libres d’expérimenter et de faire évoluer la méthode, comme Hébert le souhaitait lui-même :

” Si le principe doctrinal de la méthode naturelle : « utiliser les gestes qui sont ceux de notre espèce pour acquérir le développement physique complet » reste intangible, par contre son application, c’est-à-dire la manière de travailler ou méthode de travail, est, comme nous l’avons toujours fait remarquer, essentiellement perfectible par l’expérience, l’observation, le contrôle raisonné des résultats. 

Certains procédés de travail, pédagogiques et techniques, qui étaient des nouveautés au début de l’application de la méthode naturelle (travail soutenu et continu, liberté d’action, travail uniquement en souplesse, nudité, alternance continuelle des efforts…) sont maintenant passés dans le domaine courant et admis comme des évidences.” 

– G. Hébert, L’éducation physique, virile et morale par la Méthode naturelle, Tome I, Exposé doctrinal et principes directeurs de travail, Paris, Vuibert, 1936, p. V

Pour nourrir la réflexion, nous avions fait appel à tous ceux et toutes celles qui ont une réponse à proposer. Les contribution sont venues enrichir la pensée du groupe et ont permis de prendre en compte les éléments que chacun·e a apportés.

En toute cohérence, c’est au collectif qu’a été confiée la réponse finale, que nous espérions suffisamment éclairante pour pouvoir être utilisée par tous et toutes, dans tous les pays où la Méthode Naturelle était, est pratiquée ou le sera.

Les photos du SeMeNEP se trouvent dans un album partagé Google

1 thought on “SeMeNEP 2019 : Qu’est-ce que c’est, être hébertiste en 2019 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

The place to be : La Fraineuse

Avenue Amédée Hesse, 41A

4900 Spa